Festival de films Alimenterre (12 – 30/10/2017)

77ce616c4739e8d5b2282d62182afe58da39a3ee5e6b4b0d3255bfef95601890afd80709Comme chaque année depuis neuf ans, c’est au deuxième week-end d’octobre que débute le festival Alimenterre : LE rendez-vous pour en apprendre encore et toujours plus sur les désordres agricoles et alimentaires de notre monde (et y découvrir des solutions alternatives aussi). Si ce week-end s’annonce estival, c’est malgré tout au Cinéma des Galeries de la Reine qu’il faut se rendre : ce festival est tout simplement à ne pas manquer !

Organisé par l’ONG SOS Faim Belgique, ce festival alterne entre projections de documentaires, débats, ateliers et rencontres, pour lever le voile sur l’absurdité, l’inefficacité et la toxicité de notre système agroalimentaire actuel. Cette année, c’est une série de sept documentaires inédits qui est proposée. Du 12 au 15 octobre à Bruxelles, le festival s’étend jusqu’au 30 octobre dans cinq autres villes wallonnes. Immanquable pour tout le monde, donc. Et pour la modique somme de 4€ la séance (reversés à SOS Faim), vous accédez à une mine de savoir concret et précis sur des sujets tabous qui nous concernent tous : l’alimentation et sa production, un des plus grands enjeux du XXIe siècle. Une claque d’images qui bouleversent et nous poussent à changer nos habitudes en nous montrant tout un panel de solutions locales et durables.

SEEDCe jeudi, le film SEED: The Untold Story a ouvert le festival et ces deux projections étaient gratuites (et accompagnées d’un verre de bière de la brasserie Vaurien offert – c’est pas beau ça ?). Après avoir vu ce film, très graphique au passage, vous ne verrez plus jamais une graine comme avant. Son potentiel génétique et vital est présenté par les portraits de personnes touchantes qui nous apprennent – entre autres – qu’au cours du siècle précédent, 94% de variétés des semences qui nous nourrissaient depuis l’aube de l’humanité ont disparu. On connaissait le dodo, mais les huit cents sortes de choux perdus, on n’y avait pas pensé.

Vous ne verrez plus jamais une graine comme avant...

Vous ne verrez plus jamais une graine comme avant…

Parmi les sept films, un d’une réalisatrice belge : Marie-Martine Buckens. Les Oubliés de l’Amazonie raconte comment les multinationales, à coup de greenwashing, arrivent à exploiter les peuples, à les forcer d’abandonner leurs pratiques agricoles ancestrales, le tout en polluant les terres et sans que personne ne le sache (évidemment).

Les Oubliés de l'Amazonie

Les Oubliés de l’Amazonie

Si vous ne vous sentez pas d’avoir le moral dans les chaussettes (ce que le film Circle Of Poison, sur les pesticides, promet), vous pouvez toujours juste venir voir L’éveil de la Permaculture : un film qui montre au gré de rencontres que la permaculture propose des solutions durables économiquement, écologiquement, équitablement, et surtout accessible à tous. Du positif qui donne de l’espoir, en somme !

En bref, les questions sur l’alimentation sont essentielles pour l’humanité, il serait dommage de ne pas regarder la réalité en face et de passer à côté de cette belle occasion que nous propose le festival Alimenterre (check le programme ici !).

Shasta Ulrich

Vous aimerez aussi