La Mort de Superman (2013)

mort superman tome 1À l’occasion du soixante quinzième anniversaire de l’homme d’acier, Urban Comics a édité en deux tomes l’un des récits qui fait figure de classique dans l’histoire de DC Comics, La Mort de Superman.

En 1992 les équipes créatives de DC Comics vont prendre la lourde responsabilité de faire mourir celui qui est bien souvent considéré comme le premier des super-héros moderne. Les ventes du titre Superman ne sont alors pas au mieux et la série TV Lois & Clark fait de l’ombre aux scénarios envisagés sur le papier. Dan Jurgens, Karl  Kesel, Roger Stern et Louise Simonson, ainsi que dans une moindre mesure Jerry Ordway, Gerard Jones et William Mesner-Loebs vont se voir confier le soin d’écrire l’histoire qui va mettre fin aux jours du kryptonien.

Mais comment tuer un homme indestructible ? Tous ses précédents ennemis ayant échoués, la décision va être prise de créer pour ce récit un nouveau personnage n’utilisant ni la magie, ni la science ou la ruse, mais bel et bien la force brute. C’est Dan Jurgens qui va croquer en premier le monstre, bientôt connu sous le nom de Doomsday. Ce pseudonyme restera à jamais gravé dans les mémoires des lecteurs, et il est encore aujourd’hui un personnage qui n’intervient que très rarement mais dont les apparitions sont synonymes de désastre.

mort superman inside 1

L’histoire se déroule à travers plusieurs séries mensuelles étalées sur plus d’un an. Trois arcs narratifs peuvent être différenciés : « Doomsday ! », « Funeral For A Friend » et « Reign Of The Supermen !». Ainsi tout commence par la découverte de ce nouveau monstre auquel rien ne résiste. Balayant tout sur son passage, dont la Justice League Of America, Doomsday a pour seul objectif de tuer Superman. Et c’est donc sans surprise désormais que vous vous doutez qu’il va réussir, au prix d’un combat titanesque avec l’homme d’acier au cours duquel les deux protagonistes y laisseront la vie. Le second arc s’ouvre sur les funérailles du héros auxquelles on retrouve Batman, Flash et bien d’autres têtes connues de l’univers DC Comics. On découvre également comment la ville de Metropolis vit la disparition de son gardien à travers la vision de ses proches tel que Lois Lane et ce jusqu’à ce que quatre nouveaux arrivants réclament le titre de Superman, menant ainsi au dernier arc.

Si l’on pouvait craindre qu’avec d’aussi nombreux scénaristes un manque d’homogénéité se fasse sentir, il n’en est rien car l’éditeur, et donc superviseur du projet, Mike Carlin a su garder ses troupes en ordre de marche. Alors évidemment certains passages traînent en longueur et on a envie de sauter quelques pages ici ou là mais seulement car on est pressés de savoir la suite. Le nombre de personnages secondaires intervenant étant important, un coté brouillon peut apparaître, mais cela reflète aussi l’impact que la mort de Superman a eu.

mort superman inside 2

Les dessins sont réalisés par neuf artistes dans lesquels on retrouve toujours Dan Jurgens mais aussi Jon Bogdanove, Tom Grummet et Jackson Guice. Ici aussi on peut noter une certaine homogénéité à l’exception de quelques numéros, notamment ceux dessinés par Bogdanove. En règle générale les traits et couleurs sont évidemment très 90’s. Le tout n’a pas trop mal vieilli, certains y trouvant leur compte, d’autre moins.

C’est donc une épopée de plus de mille cent pages qu’Urban Comics a choisi de séparer en deux tomes. Tous les éléments sont réunis, et même si l’épilogue est un peu long,  le travail d’édition est admirable. Proposé à 35€ le tome, le rapport qualité/prix est excellent avec en bonus quelques croquis et interviews des principaux auteurs de la saga concluant chaque tome, accompagnés par des galeries de couvertures.

Pour conclure je dirais que cette saga a sans aucun doute marqué l’histoire des comics et a été un véritable tremblement de terre dont les secousses se sont répercutées sur les autres titres. Ainsi, suite aux évènements survenus dans ses pages, Hal Jordan, alias Green Lantern, perdra la raison dans Emerald Twilight, dont on espère la publication par Urban Comics un jour. Les équipes créatives de Batman reprendront le même schéma que pour l’homme d’acier et feront ainsi chuter le chevalier noir dans Knightfall. Même s’il souffre à certains endroits d’un manque de constance, le récit est donc un must à lire et posséder pour tous les amoureux du porteur de slip rouge sur costume bleu.

Vous aimerez aussi