Nick Murphy fka Chet Faker à Forest National (27/11/2017)

nick-murphy-chet-faker-sunday-26-november-2017-2100-2Dans la vie, il y a quatre types de concerts : les mauvais, les bons, les très bons et ceux qui changent une vie. Ce soir, Nick Murphy (anciennement connu sous le doux nom de Chet Faker) surprend et nous crée une cinquième catégorie : celle entre le très bon et le life-changer.

Avant même d’entrer dans la salle, je condamnais déjà ce concert. Pour moi, relocaliser ce concert du Cirque Royal (fermé pour une durée indéterminée) dont la capacité ne dépasse pas les 3000 places à Forest National (dont la capacité dépasse légèrement les 8000 places) était un coup de couteau dans le dos de ce bon Nick. Pour moi, il était écrit que ce serait un échec retentissant pour cet artiste ô combien talentueux, impression soulignée par le vide dans les alentours de la salle. C’est ainsi que je rentre plein de craintes dans la fosse… Pour en ressortir totalement conquis et ébloui par le talent d’un chanteur pareil.

Il est vrai qu’en lisant « Nick Murphy fka Chet Faker à Forest National » vous vous dites que c’est impossible qu’un concert puisse être aussi bon. Détrompez-vous. Après pourtant une dizaine de concerts en tout genre à Forest National (Kasabian, Deep Purple ou System of a Down, entre autres), jamais l’acoustique de la salle n’a semblé aussi pure. Peut-être est-ce parce que le concert était initialement prévu au Cirque Royal et qu’on a eu droit aux ingé son de là-bas ? On ne saura probablement jamais. Hormis le son impeccable (enfin, on n’y croyait plus), il faut aussi noter la disposition de la salle, réarrangée pour l’occasion afin que les lieux ne paraissent pas vide, ce qui est diablement efficace.

24251346_1871574342871072_953491165_o-2Et la musique là-dedans ? Justement, venons-en. Déjà, vu  ce que produit le personnage, je m’attendais à un DJ set, alors quelle ne fût pas ma surprise de voir un groupe arriver sur scène. C’est là que tout commence. Après une courte introduction atmosphérique qui met l’eau à la bouche, on rentre direct dans le cœur du sujet avec le célèbre « Gold », issu de la période Chet Faker. C’est à ce moment là que j’ai compris qu’on était face à un excellent concert : la musique en live et en studio n’ont rien à voir, la prestation live est vraiment là pour apporter quelque chose de plus et Nick Murphy, en véritable crooner, est ici pour mener son groupe comme un chef d’orchestre enragé, possédé et littéralement en sueur tant il se donne. Et c’est peut-être ça le plus beau dans cette prestation. Ajoutez à ça les solos assez inattendu au milieu de « Weak Education » (ce bassiste, mon dieu) ou de « Fear Less » (oui, il est possible de faire un solo de batterie simple mais diablement efficace) et vous comprenez à quel point on touche l’excellence. Aussi, le jeu de lumières d’une grande sobriété donne également une valeur ajoutée à ce concert, soulignant les instants mélancoliques, forts et tristes avec justesse. Enfin, la setlist. Mon dieu. En dehors de l’absence notable de « No Diggity » (qui, je n’ai pas peur de le dire, enterre l’originale de Blackstreet), on touche encore une fois la perfection du bout des doigts avec des morceaux issus des deux périodes du chanteur (Nick Murphy/Chet Faker) et qui jongle avec des morceaux ultra connus (« Talk Is Cheap », « 1998 »,…) et des morceaux inconnus comme « Burning Skin » (une superbe chanson triste, douce, émouvante et sensuelle à la fois écrite à 18 ans (!)) ou « Believe Me » (un morceau même pas encore publié).

24271546_1871574349537738_1348345337_o-2Bref, tous les ingrédients étaient là pour faire de ce concert un de mes coups de cœur de l’année, tous genres confondus, et nul doute que s’il devait revenir en Belgique prochainement, je ne manquerai ça pour rien au monde (et vous non plus d’ailleurs).

Maxime S.

Setlist

Bye // Gold // I’m Ready // 1998 // Weak Education // The Trouble With Us // Birthday Card // Burning Skin // To Me // Forget About Me // Cigarettes & Loneliness // Talk Is Cheap // Fear Less // Believe Me // Medication

Vous aimerez aussi