Orange Is The New Black (2013 – … )

oitnbSoirée binge-watching en perspective ! La très attendue saison trois de Orange Is The New Black, créée par Jenji Kohan et produite par Netflix, revient sur nos écrans en juin. Enfin ! Et ne vous inquiétez pas, pas de spoiler ici.

Orange Is The New Black c’est quoi ? Piper Chapman purge sa peine dans une prison de sécurité minimale pour quinze mois à cause d’un crime commis dix ans plus tôt. Elle tente de se faire à la vie en prison.

Quand j’ai visionné le premier épisode j’ai eu un peu peur de me lancer dans une série pour ménagères. En lançant le deuxième épisode, je suis devenue addict. Les rageux diront que c’est une série de filles, en fait c’est parce qu’ils n’assument pas de la regarder. Je l’ai conseillé à des hommes et ils ont aimé. Et puis ça ne fait pas de mal d’assister à une conversation sur les tampons et l’épilation. J’ai toujours eu du mal à trouver des séries qui me font rire sans être vulgaire ou vraiment stupide, sûrement parce que faire rire c’est difficile. Dans Orange Is The New Black je trouve qu’il y a un juste équilibre entre la comédie et le drame. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit du milieu carcéral donc on ne s’amuse pas tous les jours. Contrairement à beaucoup de séries qui se passent en prison où le viol, les coups et la mort rôdent (j’avoue moi aussi je suis fan de Oz) ici on essaye de rester bien tranquille. Enfin… on essaye parce que les personnages sont hauts en couleur et ce n’est pas le pays des bisounours. Plus on avance dans la série plus on découvre la personnalité des détenues et surtout leur passé : chaque épisode est un focus sur un personnage. Les salariés de la prison (gardiens, directeur…) sont aussi analysés. Évidemment, ils ont aussi beaucoup de choses à se reprocher et entretiennent des relations d’intérêt avec leurs détenues. Tous les portraits sont très touchants et j’ai l’impression de retrouver les copines quand l’épisode commence. Le scénario balaye des thèmes comme la sexualité, la drogue ou la violence domestique.

team S02

Il y a des personnages incroyables comme Sophia Burset (Laverne Cox) qui, grâce à son rôle est devenue en 2014 la première personne ouvertement transgenre à être nommée pour un Emmy Award dans une catégorie artistique. Mention spéciale à Crazy Eyes et Pennsatucky qui nous ont bien effrayés. Le système clanique est bien représenté : chaque groupe gère son territoire et ne lâche rien même si de temps en temps quelques alliances doivent se faire. Je pense que certains spectateurs trouveront qu’il y a quelques clichés dans la représentation des groupes mais je répondrais que le milieu carcéral américain est souvent présenté ainsi donc ça ne m’a pas agacé.

Dans la troisième saison la magnifique Ruby Rose rejoint l’équipe, ça risque d’être explosif ! Orange Is The New Black est une série sans tabou et c’est ce que j’aime le plus. Le personnage principal n’est pas la plus passionnante, elle est un peu plate à son arrivée mais apprend beaucoup des autres et devient intéressante au fil des épisodes.

Je n’en dirai pas plus mais j’espère que vous avez envie de rencontrer les filles.

Zoé

Vous aimerez aussi