The Leftovers (2014 – …)

the_leftoversUn synopsis incroyable, des personnages fascinants et une ambiance envoûtante, The Leftovers m’a mis une grosse claque et laissé un sentiment étrange. Ceux qui attendent des explications à chaque fin d’épisode ou qui essaieront de trop comprendre, passez votre chemin.

The Leftovers est une série créée par Damon Lindelof et Tom Perrotta. Il s’agit de l’adaptation du roman de Perrotta. Du jour au lendemain, un 14 octobre en apparence ordinaire, 2% de la population disparaît mystérieusement de la surface de la terre. Ces gens, de tout âge, se sont évanouis dans la nature, sans explication, laissant leurs proches dans l’angoisse. Trois ans plus tard, la vie a repris son cours dans la bourgade de Mapleton, une petite ville près de New-York, mais rien n’est plus comme avant. Personne n’a oublié ce qui s’est passé, ni ceux qui ont disparu.

Après une scène d’ouverture glaçante, cette série scinde les spectateurs en deux camps. Le premier dira qu’il a fallu s’accrocher ou qu’il a directement zappé face à la lenteur du récit. Il a l’impression de tourner en rond et ne voit pas l’intérêt de poursuivre. Le deuxième ressortira de cette série comme ayant vécu une grande expérience sensorielle. Se sentir bouleversé prendra tout son sens.

leftovers11Je fais partie du deuxième camp. Cette série n’a rien de conventionnel. Contrairement à Lost où on s’intéresse aux disparus, ici, on s’intéresse à ceux qui restent. Sans explication, tout comme le spectateur, les habitants doivent continuer à vivre dans une ambiance morose. Il y a beaucoup de « vide » dans The Leftovers mais chaque plan a son importance. À chaque épisode on avance énormément dans l’intimité des personnages et dans la compréhension de l’histoire. Il faut l’admettre, jusqu’à l’épisode trois nous sommes largués. On se demande bien comment ils en sont arrivés là. Et puis il y a cette secte vraiment inquiétante qui prend de la puissance au fil des épisodes. La violence et la tension montent d’un cran jusqu’à l’explosion. Cette disparition massive de la population a changé les relations et le mode de vie de toute la ville. On comprend que certains personnages ont tout perdu et se retrouvent avec un passé complètement effacé sans pouvoir construire un futur. Ils sont bloqués dans leur vie et laissent passer le temps sur eux. Pour cela, le casting est largement à la hauteur. On retrouve en effet Justin Theroux, Liv Tyler et les frères Carver (les frères jumeaux dans Desperate Housewives).

leftovers 2

Ce qui m’a le plus plu c’est que les personnages qui nous paraissent les plus détestables au début se montrent petit à petit vulnérables. On arrive à dépasser notre propre jugement, pour tout simplement accepter telle ou telle réaction dans un moment si violent. De plus la BO occupe une place prépondérante. Max Richter nous propose une musique sublime et puissante qui fait de cette série un drame dur et violent. Personnellement cette BO m’a émue tout au long des épisodes et je pense qu’elle fait partie intégrante de l’œuvre. Elle plane encore dans ma tête.

En tout cela The Leftovers fait partie des séries inclassables. Je ne la conseille pas à mon entourage parce que c’est une série trop personnelle au niveau du ressenti et chacun a sa manière de réagir.  J’ai vu le trailer de la saison deux qui s’annonce ambitieuse mais j’espère qu’elle sera à la hauteur de la première. Le pari est risqué puisque les créateurs ont choisi de renouveler le casting ainsi que l’intrigue. La suite en octobre.

Zoé

Vous aimerez aussi