Top/flop 2015 de l’équipe (partie 1)

On ne va pas se mentir, 2015 c’est terminé et hasard du calendrier c’est 2016 qui suit cette année pleine d’émotion, de musique, de cinéma et d’arts en tous genres. Il est donc temps de faire le bilan avec toute l’équipe afin de vous donner notre avis sur cette année écoulée, et comme on est beaucoup, on vous fait ce top/flop en deux parties. Bilan.

 

Elodion (photographe) :

 

Top concert :
gybe

Godspeed You Black Emperor au Cirque Royal – le choix a été difficile car cette année fut riche en concerts de qualité et en découvertes. Néanmoins, ce sont les canadiens de GYBE qui remportent la palme cette année, car ils sont les seuls à m’avoir fait voyager tellement loin que j’en ai pleuré. Je citerais quand même à leurs cotés la prestation des américains de Russian Circles à l’Ancienne Belgique.

 

Flop concert :
liturgy

Liturgy à l’Ancienne Belgique – les membres du groupe décrivent leur musique comme étant du « black métal transcendantal » . Sur papier, cela avait pourtant tout pour me plaire. Mais sur scène, je n’ai pas supporté cette cacophonie surplombée d’un chant approximatif rappelant les bruyants monologues nocturnes d’un vieux type bourré.

 

Top album :
5811080

Abyss de Chelsea Wolfe – la prêtresse gothique ne m’a jusqu’à présent jamais déçue. Les puristes diront peut-être de son album précédent Pain Is Beauty qu’il est surproduit et donc moins intéressant, mais je pense que Chelsea ne fait que gagner en maturité depuis ses débuts et signe avec Abyss son album le plus sombre et le plus abouti. Parfait, du début à la fin. Apparemment, je suis capable d’apprécier la folk, mais seulement quand elle est dark.

 

 

Flop album :
The_Day_Is_My_Enemy_album_cover

The Day Is My Enemy de The Prodigy – le groupe, qui prend de l’âge et qui a clairement du mal à se renouveler, sort en 2015 un album en demi teinte et surtout très linéaire.

 

 

Top film :
film-mustang-affiche

Mustang de Deniz Gamze Ergüven – touchant, bien que parfois caricatural. En 2016, j’irai plus souvent au ciné, promis.

 

 

Flop film :
ob_170ec1_affiche-2

Love de Gaspar Noé – parce que j’en ai assez du cinéma qui se regarde, de l’hyper-esthétisme sans fond, des silences infinis, de la lenteur, des longueurs, de la souffrance en gros plan. J’en ai assez de l’ego surdimensionné des réalisateurs ayant fait leurs preuves dans le passé. Enter The Void m’avait aussi donné envie de me flinguer après quarante cinq minutes mais là au moins, j’étais chamboulée en sortant de la salle, et surtout, j’avais aimé ça !

 

 

Top série :

Gotham – je ne regarde (presque) jamais de séries. Mais depuis la rentrée, j’ai la télévision. Je suis tombée sur celle-ci par hasard, et je suis restée scotchée. C’est prenant, amusant, esthétique. À suivre…

 

 

Flop série :
oitnb-sq

Orange Is The New Black – saison 3 – celle-ci s’est avérée extrêmement décevante, même si la série perdait déjà en puissance bien avant cela. Dommage, j’étais ravie d’enfin pouvoir regarder une série mettant en avant des personnages féminins non stéréotypés et aux caractères forts.

 

 

Top lecture :
tn_witchesTemporary

Witches, The Absolutely True Tale of Disaster in Salem de Rosalyn Schanzer  – ce « livre pour enfants », acheté comme souvenir de Salem et à destination de mes neveux, a finalement trouvé sa place dans ma bibliothèque. L’histoire est extrêmement vulgarisée, certes, mais elle n’en reste pas moins gore et glauque. Je souligne au passage les jolies petites illustrations, diaboliques à souhait, accompagnant le récit.

 

 

Flop lecture :
musique_mishima

La musique de Yukio Mishima – découvert avec un demi siècle de retard, Mishima parvient à nous emmener avec finesse dans l’univers mental d’une jeune mythomane désorientée, mais malheureusement, les dernières pages s’avèrent décevantes et viennent gâcher l’expérience de la lecture de ce roman.

 

 

Coup de cœur : une très belle année d’un point de vue culturel (et surtout musical). Je citerais au passage : The Black Heart Rebellion, The PictureBooks et Action Bronson à l’Ancienne Belgique, et les soirées Burn au Barlok et aux Brigittines.

 

Coup de gueule : je laisse les autres membres de l’équipe s’exprimer sur ce qui a recouvert d’une tache d’ombre l’année qui vient de s’écouler.

 

 

Hush (rédacteur) :

 

Top album :
Sans titre

In Colour de Jamie XX est sans contexte mon album de l’année 2015.

 

Flop album :
Sans titre-1

Je suis passé à travers les gouttes cette année en écoutant peu de nouveautés, mais que des bonnes, alors je n’ai pas de flop !

 

Top film :
Sans titre

Kung Fury de Laser Unicorns – parce qu’on a tous bien rigolé devant ce court métrage !

 

Flop film :
Sans titre

Les Minions de Pierre Coffin – sans être mauvais, ils nous déçoivent un peu, le tout étant une simple série de gags à répétition. Ces mêmes gags qui nous avaient fait aimé ces petits personnages jaunes deviennent un peu ennuyeux sur un long métrage. Jurassic World aurait pu trusté cette place, mais honnêtement qui s’attendait à quelque chose de bien ?

 

Top lecture :
Sans titreTerre : Le Réveil de Orson Scott Card et Aaron Johnston vient clôturer la trilogie de la Première Guerre formique tout en ouvrant sur la prochaine. Vivement la suite !

 

Flop lecture :
Sans titreDragon Ball Super qui ne sort qu’au rythme d’un chapitre par mois, et même si c’est un peu mieux que l’animé, ça reste trop lent …

 

Coup de cœur : le premier EP du duo français Her, qui vient de sortir en vinyl. Tape #1, de son petit nom, est magnifique et est sûrement la meilleure chose qui soit arrivée en cette fin d’année morose.

 

Coup de gueule : ne laissez pas la peur vous gagner, vivez comme vous l’entendez, dans le respect des autres, et emmerdez ceux qui ne l’entendent pas ainsi. Tout ça et la disparition des Guignols, où ce qu’il en restait…

 

 

Manon (rédactrice) :

 

Top concert :
Sans titreForever Pavot – une découverte nouvelle de ses sens, une bulle hors du temps et le l’espace, une expérience acoustico-mystique.

 

Flop concert :
Sans titreTony Allen – un concert classique, même si du haut de ses soixante quinze ans Monsieur Allen ne lâche rien : derrière sa batterie il transpire et donne tout pendant une heure quarante cinq. Malheureusement, il a manqué un brin de folie dans le public. Dommage.

 

Top album :
Sans titreComme l’année passée, les productions de ce tout petit label Okraina records. Pointues et sensibles avec en plus des pochettes de vinyles merveilleuses qui en font des objets beaux à regarder et à écouter !

 

Flop album :
Sans titreL’homme au Bob de Gradur – je me suis forcée à l’écouter sur les recommandations de mes élèves de douze ans, histoire de « rester dans le coup ». Malheureusement, j’ai dû me rendre à l’évidence : « je suis trop vieille pour ces conneries ».

 

Top film :
film-mustang-afficheMustang de Deniz Gamze Ergüven – un film d’une rare sensibilité et d’une cruelle beauté ! Courez le voir si ce n’est déjà fait, conseil d’amie qui vous veut le plus grand bien.

 

Flop film :
Sans titre21 nuits avec Pattie de Arnaud et Jean-Marie Larrieu – un film d’une vulgarité déconcertante, faussement intellectuel. Deux heures qui vous donnent envie de mourir tellement ça dure…

 

Top série :
Sans titreThis Is England 90 – comme les précédentes, une image de qualité, un scénario en dentelle et des acteurs brillants. Un bijou.

 

Flop série :
Sans titreTrue Detective – saison 2 – je l’ai tellement attendu et au final j’ai été déçue. Peut-être en attendais-je trop ?

 

Top livre :
Sans titre-1Ce que j’appelle oubli de Laurent Mauvigner merveilleux livre aux Éditions de Minuit qui n’a de petit que son nombre de pages.

 

Flop livre :
Sans titre-12084 de Boualem Sansal – malgré les critiques dithyrambiques, une amère déception pour un livre, au final, poncif et assommant.

 

Coup de cœur : pour cette jolie et dynamique ville de Nantes où j’habite maintenant depuis quatre mois. Et pour sa biennale de danse contemporaine : une programmation intelligente, de jeunes créations, plein de belles découvertes !

 

Coup de gueule : j’en ai marre de voir la tête de Kev Adams dans le métro, les abris bus, les publicités, à croire qu’il est partout ou qu’il me suit ! Et je suis ulcérée d’apprendre la sortie du film d’Orelsan déjà qu’en tant que rappeur il n’était pas bien bon… Si ce sont eux les personnalités « bankable » du moment, je vous le dis : le cinéma français est mort, mes amis !

 

 

Lio (rédacteur) :

 

Top concert :
Sans titre-1Dälek au VK* – grosse claque dans la gueule !!!

 

Flop concert :
Sans titre-1Mansfield Tya au Botanique – quand intimisme rime avec égoïsme.

 

Top album :
Sans titre-1Pylon de Killing Joke – BOUUUUM !!!!

 

Flop album :
Sans titre-1Salut c’est cool – pour l’ensemble de leur carrière : cette sensation d’accepter qu’on se foute de notre gueule…

 

Top film :
Sans titre-1Ex Machina d’Alex Garland – petit chef d’œuvre de science fiction en huis clos anxiogène au possible par le scénariste de 28 jours plus tard, Sunshine et Dredd (rien que ça…) .

 

Flop film :
Sans titre-1Jurassic World de Colin Trevorrow – faute de pouvoir placer une chiée de films sans doute bien pires mais que je n’ai même pas pris la peine de voir…

 

Top série :
Sans titre-1Better Call Saul – paris réussi pour un spin off très attendu. Très bon équilibre entre humour et tension dramatique.

 

Flop série :
Sans titre-1American Horror Storry : Freakshow – pas forcément mauvais dans l’ensemble, des idées audacieuses même, mais trucider le personnage le plus intéressant dès l’épisode quatre ne m’a pas semblé pardonnable.

 

Top livre :
Sans titre-1Zonzo de Joan Cornellà – affreux, sale et méchant !

 

Flop livre :
Sans titre-1Cet article de la libre ou comment proposer le top des bars de 2010 en 2015. J’ai presque cru qu’on allait me proposer un concert au DNA.

 

Coup de cœur : avec Lost Themes de John Carpenter, le maître nous sort un album dont chaque morceau pourrait être la b.o. d’un film à part entière. À écouter dans le noir et passablement éméché.

 

Coup de gueule : quand la Belgique se fait critiquer par la France pour son manque de mesures sécuritaires, ça donne une semaine de lockout et de matraquage médiatique faisant annuler au passage tout évènement artistique (l’annulation du festival Grindhouse Cult 2015 me reste toujours au travers de la gorge…), histoire de prouver que l’on peut pisser plus loin et assurant, au passage, à notre cher gouvernement de pouvoir faire passer tout un tas de lois qui protégeront notre liberté dans cette société du bonheur.

 

 

Myriam (rédactrice) :

 

Top film :

Sans titre-1Monsterz de Hideo Nakata – retour bien calibré du réalisateur avec les stars de Battle Royale et de Crows Zero. Ma découverte du BIFFF !

 

Flop film :

Sans titre-1TMNT de Michael Bay – ça donne plus l’impression d’être un troll pour ses spectateurs qu’un producteur pour ses réalisateurs.

 

Top livre :

Sans titre-1Assassination Classroom de Yusei Matsui – l’auteur nous maintient en haleine avec son thriller scolaire autour du singulier professeur Koro et de sa classe d’apprentis assassins.

 

Flop livre :

Sans titre-1The Walking Dead – l’exemple type du 22e tome, celui de trop…

 

Top album :

Sans titre-1Mary-L – préparez votre body léopard, sortez les chips et en route pour le pays de Charleroi (crisp crisp).

 

Flop album :

Sans titre-125 d’Adèle – HELLOOOO FROM OTHER SIIIIIIIIIIIDE !

 

Top série :

Sans titre-1Downton Abbey – no comment

 

Flop série :

Sans titre-1The 100 – bien que ce soit un plaisir coupable, cette série exploite un scénario trop cousu de fil blanc et des clichés tellement gros que ça en devient comique.

 

 

Benjamin (rédacteur) :

 

Top concert :
Sans titre-1Lydia Lunch Retrovirus au Magasin 4 – quand la torture infligée à une guitare est si expiatoire que le public se met à saigner des paumes, c’est bon signe. La prédatrice sera sûrement encore dans mon top de l’année prochaine (cela dit j’ai souvent approché la béatification cette année : Rocket From The Tombs, Evil Invaders, The Monsters, Pandora’s Bliss, Jack Of Heart, Acid Mothers Temple et j’en passe)

 

Flop concert :
Sans titre-1Hawkwind au Yellowstock Festival – soit ils ont vieilli, soit j’ai vieilli, soit Geel limite les décibels, mais je n’ai pas retrouvé la sensation de me faire happer par un rayon tracteur émanant d’un ampli que j’avais clairement ressenti à Dour 2005.

 

Top album :
Sans titre-1Brothers Of The Sonic Cloth de Brothers Of The Sonic Cloth – parce que c’est un album inventif dont personne ne parle et que tout le monde peut deviner que j’ai préféré Hawkdope de Black Rainbows (avez-vous une idée du nombre d’albums qui m’ont déboité les cervicales cette année ? Ce top/flop est un cruel exercice).

 

Flop album :
Sans titre-1Blackout States de Michael Monroe – parce que pas assez décadent, pas assez de romantisme et trop artificiel dans sa volonté de s’adresser à un skater boy de quatorze balais.

 

Top film :
Sans titre-1Inherent Vice de Paul Thomas Anderson – parce que 2015 est l’année où j’ai presque totalement arrêté de suivre l’actu ciné que je suivais pourtant bien depuis les frères Lumière. Peut-être le seul film qui a réussi à me faire soulever un sourcil sans me filer la gerbe.

 

Flop film :
Sans titre-1Human Centipede 3 de Tom Six – bon, bien sûr le film conclue une trilogie brillamment menée qui explore trois angles très distants voire opposés. Mais c’est aussi la première fois qu’un ton déclamatoire extrêmement appuyé m’ennuie.

 

Top série :
Sans titre-1
Bojack Horseman – parce que c’est la comédie animée trash délirante la plus mélancolique que notre civilisation puisse engendrer et qu’elle sonde les tréfonds de l’âme humaine à peu près aussi bien que la littérature classique.

 

Flop série :
Sans titre-1
Sans doute toutes les séries que l’on m’a vivement conseillé et qui m’ont fait contempler la mort dès le pitch…

 

Coup de cœur : L’allée du Kaai avec le Barlok, le Magasin 4 et le skatepark qui parviennent à organiser des concerts « sauvages » à l’opposé des réseaux mercantiles si ennuyeux.

 

Coup de gueule : les concerts en salle aux Ardentes et leur qualité sonore qui font passer le pire de la sonorisation en festival pour une séance d’écoute quadriphonique intra-utérine.

 

 

Zoé (rédactrice) :

 

Top album :

Sans titre-1Transsiberian de Thylacine – la découverte de ce grand artiste et de son œuvre en général.

 

Flop album :

Sans titre-1Compton de Dr Dre – un retour pas vraiment en force.

 

Top film :

Sans titre-1Mad Max Fury road de George Miller – un cocktail explosif !

 

Flop film :

Sans titre-1Crimson Peak de Guillermo Del Toro – un film en carton avec des acteurs en carton. Une horreur !

 

Top série :

Sans titre-1The Leftovers – que dire… un chef d’œuvre.

 

Flop série :

Sans titre-1The Walking Dead – c’est moi ou on se fout de notre gueule ?

 

Top spectacle :

Sans titre-1Coupé Décalé de Robyn Orlin et James Carlès en deux actes. Jubilatoire !

 

Top expo :

Sans titre-1Sarkis avec Paradjanov à la Villa Empain – courez-y jusqu’au 31/01/2016. Magnifique exposition dans un lieu d’exception.

 

Flop expo :

Sans titre-1La résistance des images à la Patinoire royale – un lieu extraordinaire mais une scénographie fouillie.

 

Coup de cœur : la future ouverture du MIMA à Bruxelles, très attendu au tournant.

 

Coup de gueule : le ramdam autour de la zone piétonnière à Bruxelles, sérieusement ?

 

 

La suite du top/flop 2015 à lire ici !